Urbanisme et Développement durable en milieu humide, l’exemple de l’Ecoquartier Cœur de Grippon de Morne-à-l’Eau et du site de Gédéon futur producteur d’énergie photovoltaïque

Morne-à-l’Eau

Qu’est-ce qu’un EcoQuartier ?

Un EcoQuartier est un aménagement urbain respectant les principes du développement durable tout en s’adaptant aux caractéristiques de son territoire. Cette démarche vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement.
Il en existe près de 400 labellisés en France. En Guadeloupe, plusieurs villes et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) se sont lancés il y a peu dans cette démarche, preuve d’une urbanisation qui évolue.
Quatre étapes sont nécessaires pour labelliser un EcoQuartier :
• l’EcoQuartier en projet ;
• l’EcoQuartier en chantier ;
• l’EcoQuartier livré ;
• l’EcoQuartier confirmé.

L’EcoQuartier de Morne-à-l’Eau « Cœur de Grippon » ?

1er projet d’EcoQuartier guadeloupéen, Cœur de Grippon s’étend sur les 54 Ha du bourg ancien. L’objectif ? Reconstruire la ville sur elle-même afin de la rénover et d’intensifier le tissu urbain dans un contexte insulaire et de biodiversité remarquable. Le célèbre cimetière de Morne-à-l’Eau marque l’entrée du Cœur de Grippon qui, avec l’église Saint-André (Classé Monument Historique) et la place Gerty ARCHIMEDE, contribuent à l’identité de la ville. L’EcoQuartier est traversé par le canal des Rotours, corridor exceptionnel de biodiversité, qui vient structurer la Trame Bleue et Verte de la ville.

Quelles sont les innovations déployées ?

La démarche d’EcoQuartier en milieu insulaire humide caribéen est en tant que telle une démarche innovante et volontariste qui doit s’adapter à l’identité et au patrimoine culturel des lieux dans un contexte de changement climatique.
A cet effet, Cœur de Grippon se veut inclusif vis-à-vis de la population et des acteurs. Le schéma directeur urbain novateur s’est construit à travers de nombreuses rencontres et réunions participatives. La gouvernance est structurée autour du conseil de l’EcoQuartier et des contrats de rue qui permettront de renforcer la participation citoyenne.

Origine et contraintes du projet
de l’EcoQuartier Cœur de Grippon ?

Le projet de l’EcoQuartier est issu des débats lors de l’élaboration (2013-2015) de l’Agenda 21 local de la ville reconnu en 2015.
La problématique technique majeure reste la mobilisation foncière dans un contexte urbain souvent constitué de petites parcelles isolées et un aléa inondation prégnant.
Le projet se met en œuvre avec des opérations pilotes « démonstrateurs » :
• Cœur de Grippon permettra la mobilisation de 11 ha sur les 54 du projet : il s’agit de « dents creuses » et délaissés urbains ;
400 places de parking perméables (spot de biodiversité) seront créées en grande partie en lieu et place des « dents creuses » ;

• Un éclairage public LED performant et intelligent permettra une économie de plus de 70% des dépenses énergétiques et économiques publiques sur l’EcoQuartier ;
• Des équipements publics performants et innovants : médiathèque, maison des aînés, pôle de santé, espace de co-working... ;
• 1 000 arbres seront plantés.

Cœur de Grippon

Pour rappel, Morne-à-l’Eau a obtenu :
• Le 1er prix des villes durables d’Outre-Mer en 2014 ;
• Son Agenda 21 local France depuis 2015.
Elle est :
Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte ;
Membre du réseau européen URBACT City Mobil Net ;
Ville Nature – Capitale Française de Biodiversité depuis 2017 ;
Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018.

Télécharger la fiche