L’agenda 21 en Guadeloupe, une démarche exemplaire et volontariste

Adopté en 1992 par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre à Rio, l’agenda 21 est un plan d’actions élaboré spécifiquement pour le 21ème siècle, d’où son nom.
Des thèmes majeurs comme la pauvreté, la santé, la pollution, le logement, l’agriculture ou encore la gestion des mers, des forêts, de l’eau et des déchets, y sont abordés dans le détail. Il s’agit d’une vision à long terme, d’une vision « durable ».
L’agenda 21 local est une déclinaison de l’agenda 21 qui offre la possibilité aux collectivités de construire, en concertation avec leurs administrés, un plan d’actions pour le développement durable de leurs territoires, dont les piliers sont :
Le social 
L’environnement 
L’économie 
Sur la base de ces 3 piliers, le développement durable se définit comme « un mode de développement qui répond aux besoins du présent tout en préservant les besoins des générations futures et plus particulièrement les besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité ».

La concertation ?

La formation des élus et des personnels de la collectivité engagée dans cette démarche doit être permanente et la population doit pouvoir donner son avis à tout moment. Les modalités de consultation, d’échanges, de participation doivent donc être adaptées à cette dernière.
La concertation devient alors une nécessité dans un mode de « gestion de projet ».

Réunion de concertation

L’Agenda 21 en Guadeloupe?

L’archipel est situé sur une zone « sensible » où les risques naturels sont particulièrement élevés (cyclones, inondations, séismes, éruptions volcaniques...). La préservation des milieux naturels prend alors tout son sens dans un tel contexte.
Dix collectivités se sont engagées dans la démarche « Agenda 21 local France » : Saint Claude, Terre-de-Haut, Les Abymes, Anse-Bertrand, Saint Louis, Capesterre de Marie Galante, Vieux-Habitants, Cap Excellence, la Désirade (qui fut la première à obtenir le label en 2009) et Morne-à-l’Eau.

Et à Morne-à-l’Eau ?

Depuis plusieurs années, la ville de Morne-à-l’Eau s’est engagée dans une démarche de développement durable afin de « faire de Morne-à-l’Eau, une collectivité d’excellence environnementale et un territoire pilote en matière de développement durable et dé résilience à l’échelle de la Caraïbe ».
Son souhait ? Que son développement à la fois social, économique et environnemental réponde aux besoins des générations présentes et futures.
Lancé le 5 Juillet 2013, l’Agenda 21 de Morne-à-l’Eau se décline en 178 actions
regroupées autour de 8 ambitions :

Quelques exemples d’actions fortes :
1 - Aménagement du Canal des Rotours et réalisation de la Maison du Canal ;
2 - Constructions de 2 écoquartiers (Bourg et Vieux Bourg) ;
3 - Optimisation de la gestion de l’éclairage public ;
4 - Construction d’une base nautique communale haute qualité environnementale.
En novembre 2015, le travail de concertation a été récompensé par l’obtention du label Agenda 21 local France.
www.agenda21demornealeau.fr
Cette reconnaissance permet à la collectivité de bénéficier d’un accompagnement dans la mise en œuvre technique et financière de son projet de territoire.
www.ville-mornealeau.com

Télécharger la fiche